Différences entre un écran durci et un écran grand public

Ecran industriel vs ecran grand public

Les écrans sont, depuis quelques années, devenus indispensables dans la vie quotidienne. Toutefois, leur application ne se limite pas uniquement à un usage privé ou ludique. Sur le plan professionnel, ces outils technologiques constituent des ressources indispensables pour certaines tâches.

Ils sont alors équipés de technologies similaires, et généralement conçus sur les mêmes bases. Cependant ils sont aussi réadaptés pour convenir au secteur d'activité dans lequel ils sont utilisés ou entreposés. En fonction des contraintes professionnelles ou de leur cadre d'utilisation, les constructeurs y ajoutent des différenciations techniques afin de mieux les adapter. C'est la raison pour laquelle en sus des écrans classiques, on peut rencontrer des écrans consolidés aussi appelé écran durci. Si vous désirez tout savoir sur le type d'écran adapté à votre environnement ou à votre usage quotidien, il est nécessaire de prendre connaissance des différences essentielles entre ces deux types d'écrans afin d'opérer un choix adapté et judicieux.

Écran renforcé ou écran pour salon : quels utilisateurs ?

D'emblé, il convient de préciser que les écrans grand public sont sont destinés à un usage classique et possèdent des normes standards d'utilisation. Ils sont adaptés pour un emploi au sein d'une maison et conviennent parfaitement aux particuliers. Ils sont répandus sur le marché et équipent les appareils électroniques comme les tablettes, les téléviseurs, les smartphones... En général, ces écrans servent essentiellement à consulter des vidéos, regarder la télévision, à naviguer sur internet, à écouter de la musique, à jouer à des jeux… On retrouve donc des gammes comme les télévisions, moniteurs d'ordinateurs, écran de smartphone, écran de tablettes tactiles, ...

À l'opposé, les écrans durcis sont orientés vers un usage professionnel. Ils font partie des familles de produits informatiques renforcés par l'informatique durcie et tout ce qui concerne le matériel informatique industriel.  Afin de répondre à cette nécessité de solidité, les équipements utilisent des pièces et composants électroniques adaptés à un usage dans un milieu hostile. 

Ils sont généralement adaptables en fonction du corps de métier auquel ils sont destinés et possèdent des normes spécifiques propres. On retrouvegénéralement dans les critères: la solidité, la résistance à l'humidité, l'étanchéité, la résistance aux chocs et vibrations, ... C'est la raison pour laquelle ils sont également appelés écran industriel.

Répondant aux besoins spécifiques du secteur d'activité, ils sont conçus dans divers objectifs en fonction de leurs caractéristiques: convenir à la mobilité, à la sédentarisation et pour être utilisés même dans les environnements les plus difficiles et les plus hostiles. Cesmoniteurs sont utilisés par les industriels, les corps militaires, les plongeurs sous-marins, les chercheurs pour des travaux techniques ou encore même les reporters, les villes et mégalopoles, ... Par exemple, utiliser un écran grand public dans un milieu exposé à des températures extrêmement élevées expose l'écran a une destruction des circuits de l'appareil. Pour cette raison, et dans ces conditions de travail, les appareils ayant un écran durci sont préférables.

Les versions professionnelles sont généralement utilisées dans les usines, lieux de production, espaces grand public, en extérieur, dans les espaces réfrigérés, supermarchés, ...

ecran durci advantech

Variantes d'écran durci et d'écran grand public

Il est important de noter que les écrans renforcés peuvent présenter plusieurs variantes en fonction de leurs dalles. On distingue des dalles classiques type technologie LCD ou LED pour ce qui est des moniteurs non tactiles. Sinon on retrouve aussi pour les écrans durcis tactiles des dalles résistives, des dalles capacitives, des dalles capacitives projetées.

À l'usage, les dalles résistives présentent en surface, une membrane en plastique et à l'intérieur, une membrane tactile. Cette dalle en plastique confère une plus grande résistance à l'eau, à la poussière, aux substances graisseuses, mais permet aussi à l'utilisateur de manipuler ces écrans même lorsqu'il est équipé de gants. Ces écrans se retrouvent au niveau des distributeurs automatiques (de banque, de boissons) et au niveau des bornes interactives. Les dalles capacitives quant à elles, sont plus réactives au toucher, mais moins résistantes aux chocs. C'est ce type de dalle que l'on retrouve ordinairement au sein des écrans pour salon (tablettes, smartphones, ordinateurs tactiles…).

Cependant suite aux dernières innovations dans le domaine et grâce à l'évolution des usages, de plus en plus de versions professionnelles sont disponibles avec une technologie capacitive aussi appelée "multi-touch". TOut aussi durcie que les dalles tactiles résistives elle apporte la possibilité d'introduire de nouveaux usages pour l'industrie.

Les normes techniques de fabrication

diagramme de la certification MIL-STD-810

Sur le plan technique, les normes de fabrication constituent un critère essentiel de différenciation entre les écrans renforcés et les écrans classiques. En réalité, conçus pour être particulièrement résistants, les écrans renforcés doivent être conformes à des spécifications strictes de résistance lors de leur conception et assemblage. Autrement, ils seraient exposés à une détérioration partielle ou complète et exposeraient aussi les détenteurs à de potentiels dangers.

Tout particulièrement, la gamme des normes MIL-STD-810 constitue une référence internationale définie par l'armée américaine. Elle prend en compte certains critères et tests complets permettant de justifier la capacité du matériel à résister à l'usure, à la poussière, l'altitude, la température tolérable, la tolérance à la rouille, aux moisissures et aux milieux salins, l'étanchéité ou la profondeur de résistance dans l'eau, la solidité. Ces critères sont complétés par une grandeur mesurable désignée par Indice de protection (IP).

 

La norme ATEX (ATmosphère EXplosive)

Cette indication technique constitue également un point clé opposant ces deux types d'écrans. Ce critère provient d'une réglementation de l'Union européenne et recommandant une maîtrise des risques inhérents à l'exercice d'activité dans des zones présentant un danger d'explosion. Le niveau de dangerosité de la zone est évalué sur une échelle de 0 à 2 en ce qui concerne les gaz et vapeurs et de 20 à 22 pour les dangers liés aux poussières.

Au vu de cette recommandation, un écran durci peut comporter un revêtement protecteur (acier inoxydable par exemple) ou des isolants thermiques conformément au niveau de classification du risque lié à la zone. S'il est vrai que certains constructeurs se tournent de plus en plus vers la création de modèles d'écrans respectant la norme ATEX, il faut toutefois spécifier que les écrans livrés au public ne sont pas adaptés à ces milieux à risque. 

Ce type de certification est nécessaire dans de nombreuses activités.

 

L'indice de Protection (IP)

Au vu d'une possible utilisation dans des milieux humides, poussièreux, soumis à des nettoyages constants ou dans des milieux à forte température ambiante, un écran industriel doit remplir le critère relatif à l'indice de protection. En effet, l'indice de protection IP représente un indicateur de la capacité de l'écran à résister à la poussière et aux liquides. Il se compose de deux chiffres étalonnés sur une échelle de 1 à 9. Le premier chiffre (variant de 1 à 6) représente le degré de résistance à la poussière tandis que le second chiffre (établi sur une échelle de 1 à 9) rend compte de la résistance aux liquides. Sur cette échelle de valeurs, un écran classique possède en général une certification IP 43.

En comparaison, les écrans renforcés pour une protection optimale possèdent un indice supérieur ou égale à IP 65 ou IP 67. Cette caractéristique leur permet de ne laisser pénétrer aucune poussière et d'être protégé contre l'effet d'un nettoyage sous pression. Autre particularité, certaines versions ne sont IP65 qu'en façade avant côté dalle d'affichage et le reste du boitier n'est que IP40. Cela assure généralement une très bonne himunité contre les liquides quand l'équipement est encastré. Ils sont à minima assurés par une certification IP 40.

La qualité de l'écran

Comme nous l'avons souligné, les écrans pour machines industrielles sont extrêmement résistants aux chocs et aux rayures. Techniquement, cet avantage découle de la qualité du verre recouvrant l'écran ainsi que des différentes couches de protection dont la dalle est composée.

De plus en plus, les matériaux protégeant l'écran renforcé proviennent de divers alliages de verre chimiquement trempé pour être aussi résistants. Cet alliage est également conçu pour être parfaitement lisible en hautes et basses luminosité. Dans leur segment, les écrans pour salons ne sont pas équipés de la même technologie. Loin de pouvoir être comparés à un écran industriel sur le plan de la résistance aux chocs, ils possèdent néanmoins une certaine résistance à des chocs légers et aux rayures. En la matière, les modèles récents sont équipés de la technologie gorilla glass dont la texture convient pour des coups légers. Pour une meilleure lisibilité en hautes et basses lumières, ces écrans embarquent la technologie LED.

 

Considérations esthétiques

Bel écran TV et fin

Sur le plan esthétique, il faut remarquer que les écrans à usage domestique privilégient le design et l'ergonomie, car les constructeurs sont conscients de l'importance du confort d'utilisation pour le grand public. Ainsi, ces écrans sont conçus pour être de plus en plus légers, facilement transportables, et facilement modulables. Une tendance observable sur ces écrans est la suppression des touches physiques afin de les doter du strict minimum de boutons possibles.Il faut également noter que ce type d'écran n'est en général pas doté de nombreux ports et possibilités de connectivité a l'inverse des versions professionnelles.

Si on apprécie leur résistance à toute épreuve, il n'en est pas moins que les écrans renforcés sont relativement lourds. En effet, ce poids se justifie par les protections physiques qui équipent ces types d'écrans.  

La gamme de prix

Bien qu'il existe une grande variété d'écrans à usage maison, il est possible d'en trouver qui soit adapté à à peu près n'importe quelle fourchette de prix. Il existe des écrans de bas de gamme, de milieu de gamme et du haut de gamme. Les prix évoluent dans la tranche de 300 euros à 2 000 euros.

Quant à eux, les écrans durcis ont un budget relativement plus élevé. Il va de soi que les revêtements spéciaux et la technologie mise en œuvre pour leur conférer une résistance éprouvée sont coûteux. De même, les composants de ce type d'écran sont d'une qualité supérieure, car ils sont destinés aux firmes et entreprises pour un usage professionnel, intensif et sur le long teme.

Étant personnalisable sur le volet technique, leur coût est relatif au constructeur et à la technologie déployée. Chez certains spécialistes, ces écrans industrielle peuvent atteindre plusieurs milliers d'Euros pour les plus grandes versions. Les petites tailles possèdent par contre des tarifs tout à fait modeste.

En terme de marque alors que dans le domaine du grand public on retrouve LG, Philipps, Samsung, Toshiba, Sony ... pour les principales, dans le domaine professionnel on retrouvera Advantech, Axiomtek, Winmate, Faytech,...